APPROCHE

Pour le MLA - Mouvement de Libération Afro la négrophobie est indissociable de l'histoire du capitalisme, système économique qui a pris naissance dans l’horreur de l’esclavage transatlantique. En tant que noir.e.s nous n’envisageons pas notre libération sans la fin du système capitaliste et de l’impérialisme des anciennes « métropoles » colonisatrices et autres nouvelles puissances.

À une échelle internationale nous pensons la négrophobie dans son lien avec les dynamiques générales du capitalisme qui visent les noir.e.s ainsi que d’autres peuples opprimés. Sans faire de liste exhaustive nous parlons de l’exploitation des peuples du « Sud » pour l'enrichissement du « Nord », des occupations militaires, des guerres, des ingérences politiques, des ruses des politiques de « développement » et de défense des « droits de l'homme », de l’implantation toujours plus criminelle des multinationales du « Nord » dans les pays du « Sud », etc. À une échelle locale et à mesure que nous nous développerons, nous voulons que notre lutte contre la négrophobie s’articule aux luttes contre l’exploitation des prolétaires par les bourgeois, la ghettoïsation dans les quartiers populaires, les violences et crimes policiers, la criminalisation des individu.e.s/communautés et la prison, le chômage de masse, le mal-logement, le non accès au soin, etc.

Nos objectifs impliquent également l’analyse et la transmission de l’histoire de l'esclavage occidental/européen et la lutte pour les Réparations de ce crime. Indiscutablement ces Réparations comprennent une dimension économique, avec notamment la redistribution des terres dans les anciens territoires esclavagistes, le remboursement de la « dette » volée à Haïti, et la fin des monopoles commerciaux pour les anciennes puissances coloniales et les bourgeoisies héritières de fortunes esclavagistes. À cela s’ajoutent indiscutablement des dimensions culturelles, religieuses, spirituelles, psychologiques liées à la nature de l’oppression subie par les esclaves déporté.e.s et leurs descendant.e.s jusqu’à aujourd’hui.

Pour le MLA il est de même nécessaire de se saisir de l’histoire de l’esclavage pratiqué au Maghreb et au Moyen Orient, et de son impact sur la négrophobie dans ces régions jusqu’à aujourd’hui. Et de manière plus générale, il est impératif pour nous de penser et soutenir les combats des populations noires dans les pays « du Sud », sur tous les continents, mais également de trouver des allié.e.s non-blanc.he.s dans notre lutte contre la négrophobie, et dans la lutte plus globale contre la suprématie blanche.

La négrophobie consiste aussi en une idéologie de déshumanisation et des siècles de représentations racistes des noir.e.s à travers la culture, les discours de politiques/intellectuels, la publicité, etc. Dans nos vies, c’est cet imaginaire négrophobe qui légitime les insultes, les traitements dégradants, la violence physique, en Occident comme ailleurs, de la part des institutions étatiques comme des individu.e.s. Nous voulons également lutter contre le pillage et la dépolitisation incessantes des cultures et héritages noirs.

En savoir plus : STRATÉGIE

Lire aussi : QU'EST-CE QUE LE MLA ?