Communiqué de soutien aux mobilisations internationales du 16 septembre 2017 contre le franc CFA

Nous, le MLA – Mouvement de Libération Afro, soutenons les luttes en cours contre la monnaie coloniale Franc CFA et soutenons les mobilisations internationales du 16 septembre sur le continent africain et dans la diaspora : il s’agit d’une puissante démonstration des volontés d’unité panafricaine.

Créé en 1945 par la France, le franc des Colonies Françaises d’Afrique est aujourd’hui étendu à 15 états : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo, le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, le Gabon, le Tchad, l’Union des Comores (avec le franc comorien) ainsi que la Guinée-Bissau et la Guinée équatoriale. Ce franc grotesquement rebaptisé de la « communauté» ou de la « coopération financière en Afrique » empêche incontestablement ces 15 états d’exercer une quelconque souveraineté et de décider librement de leurs politiques économiques. Le maintien d’un taux d’échange nominal asservi à l’euro, l’obligation pour les états de dépôt au Trésor français de 50% des avoirs (ces dépôts s’élevant en réalité jusqu’à 80%) et la présence de la Banque de France et du Trésor au conseils d’administration des trois banques centrales africaines de la zone CFA sont encore des moyens d’accaparement et de contrôle des richesses des peuples africains.

Le MLA dénonce également la responsabilité des dirigeants africains concernés dans l’étouffement du débat public sur la question de la souveraineté monétaire d’une part, et dans l’organisation de la répression des luttes contre cette monnaie coloniale d’autre part. Les contrôles et violences policières, les arrestations et détention massives et arbitraires, l’emprisonnement et l’expulsion de Kemi Seba sont une réponse inacceptable des états de la zone CFA et une énième démonstration de leur collusion avec l’ancienne puissance coloniale française.

Pour nous l’abandon du franc CFA est un des points cruciaux pour la libération des peuples africains des emprises capitalistes, impérialistes qui les asphyxient. Cette domination monétaire doit cesser, au même titre que, et entre autres, la présence militaire française sur le continent, le pillage des ressources par les multinationales, l’ingérence française dans les politiques nationales, la violence de l’État français envers les migrantEs africainEs.

Contre le néo-colonialisme en Afrique et dans les colonies départementalisées, contre la négrophobie, pour l’autodétermination et l’indépendance des peuples, unissons-nous !


MLA – Mouvement de Libération Afro

*    *    *

La liste de toutes les mobilisations du 16 septembre : http://www.revolutionafrique.com/liste-mobilisations-anti-cfa-16-sept/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *